Qui ne rêve pas de villes palpitantes comme New York ou de paysages enchanteurs comme on peut en trouver autour du Cap? Ce rêve est aussi ouvert aux personnes atteintes de SEP. Mais il exige néanmoins une préparation très stricte. Et cela commence par bien savoir quelle est la raison pour laquelle tu pars découvrir des pays lointains.1 Tu aimerais te promener sur la plage ou découvrir de nouvelles cultures? Plus précis seront tes projets et plus simple sera l’organisation.

La bonne excursion

Tu sais quoi attendre de tes vacances? Alors passons à la deuxième étape afin de trouver le pays qui te conviendrait. Klaudia Shephard sait ce que cela fait de voyager malgré la sclérose en plaques. Âgée de 33 ans, elle recommande les USA comme destination touristique. «Aux Etats-Unis, les personnes atteintes d’un handicap physique peuvent très bien voyager. Les Américains sont très serviables. A cela s’ajoute le fait que les établissements publics disposent généralement d’accès pour les personnes handicapées. De nombreux hôtels, commerces et restaurants s’efforcent eux aussi d’être les plus accessibles possible.»1

Un hébergement approprié

Des voyagistes spécifiques peuvent t’aider à trouver ton hébergement. Ils se consacrent à faciliter la planification de voyages pour les personnes à mobilité réduite. Pour toute réservation d’un hébergement lorsque tu souffres d’un handicap, pose-toi les questions suivantes:1

  • L’hébergement offre-t-il suffisamment de place pour pouvoir y circuler en fauteuil roulant?
  • Les portes sont-elles suffisamment larges pour passer avec un fauteuil roulant ou des béquilles?
  • La salle de bains et les toilettes sont-elles équipées de suffisamment de poignées à la bonne hauteur?
  • Des places de stationnement pour personnes handicapées sont-elles disponibles?
  • Existe-t-il un restaurant à proximité qui est accessibles aux personnes handicapées?
  • Le sol des chemins extérieurs est-il bien ferme?
  • Un service de navette vers l’aéroport ou d’autres destinations est-il proposé?

Trop de planification pour toi? Alors choisis plutôt une croisière. De nombreux croisiéristes proposent des voyages en toute simplicité aux personnes à mobilité réduite. Tu n’as alors presque pas à te faire de soucis à propos du départ et de l’arrivée en toute facilité, du fait d’emmener des dispositifs médicaux ou de faire des excursions à terre. Le personnel formé et les médecins de bord te permettront peut-être aussi de te sentir à l’aise. 

Sans médicament, plus rien ne va

Il est important que tu prennes régulièrement tes médicaments non seulement pendant tes vacances à l’autre bout du monde mais aussi pendant le trajet. Parles-en à ton médecin afin de savoir si ce projet peut être lié à d’éventuels problèmes. Et n’oublie pas que le fait de prendre des médicaments et des seringues à l’étranger est soumis à des règlements particuliers.

Sûr à 100%

Profite de tes vacances de manière détendue et en toute confiance. Klaudia Shepherd recommande donc de prendre une assurance annulation et une assurance-maladie pour l’étranger bien coordonnées. «Une bonne assurance annulation couvre les circonstances défavorables comme une aggravation soudaine de l’état de santé ou un accident avant et pendant le séjour. En ce qui concerne l’assurance-maladie pour l’étranger, il est bon à savoir que les personnes atteintes d’un handicap et les personnes malades chroniques comme les patients atteints de SEP font l’objet d’un examen approfondi. Cherche donc dans l’idéal un assureur accommodant à propos des éventuels risques et qui, en cas de doute, peut aussi rembourser les frais d’annulation du voyage.»1

Je fais ma valise

En plus des vêtements de saison, des produits cosmétiques et de tes médicaments contre la SEP, n’oublie pas de prendre tous les documents importants dans ta valise. Cette liste de contrôle te permet d’avoir une bonne vue d’ensemble: 

  • Tickets
  • Passeport
  • Carte d’urgence
  • Certificat médical en plusieurs langues sur tous les médicaments et objets nécessaires
  • Notice des médicaments à prendre
  • Certificat d’une assurance-maladie pour l’étranger et d’une assurance annulation

Dans l’idéal, prends les documents en plusieurs versions, les originaux dans les bagages à main, des copies dans la valise et les scans dans ton cloud.

Un grand merci à Klaudia Shepherd pour ses nombreuses suggestions sur le sujet.

${open ? "Masquer la note de bas de page" : "Afficher la note de bas de page"}