L’été, le soleil, la bonne humeur – les excellentes conditions météorologiques nous permettent cette année non seulement d’en profiter au maximum, mais elles sont également source de grandes quantités de vitamine D. Ce lien avec la SEP, établi depuis longtemps, ne cesse d’être évoqué. Ces dernières années, le lien entre le taux sanguin de vitamine D et l’activité de la maladie et la progression de la SEP a ainsi fait l’objet de nombreuses études.1 Tu as peut-être lu des articles sur le sujet. Afin que tu puisses mieux évaluer les avancées actuelles de la recherche sur ce sujet, nous t’apportons des réponses à toutes les questions importantes sur la SEP et la vitamine D.

Qu’est-ce que la vitamine D et quelle est sa fonction dans l’organisme?

Savais-tu que la vitamine D n’est réalité pas une vitamine mais une hormone?2 L’organisme est en mesure de la fabriquer lui-même en cas d’apport solaire suffisant, autrement dit par le biais des rayons UVB.2 Mais elle peut également provenir des aliments que tu absorbes. Il n’est toutefois pas possible de cette manière de garantir un apport complet à l’organisme.3 La vitamine D est impliquée dans les fonctions vitales de l’organisme. Elle joue par exemple un rôle important concernant le taux adéquat de calcium et de phosphate. En outre, elle contribue à une bonne absorption du calcium provenant des aliments et à une bonne assimilation dans les os. La vitamine D est également importante pour les muscles. Elle contribue, en outre, aux performances musculaires et la capacité de coordination. Il en est de même pour la force-vitesse en lien avec les réflexes.4

Qui présente un risque élevé de carence en vitamine D?

Une carence en vitamine D se produit principalement chez les personnes qui passent peu de temps voire pas du tout en plein air ou qui sortent à l’extérieur en portant des vêtements couvrant tout le corps, par exemple pour des raisons religieuses. Les personnes qui ont la peau foncée produisent moins de vitamine D que celles qui ont la peau claire. Avec l’âge, la production de vitamine D diminue automatiquement de sorte que les personnes âgées ont souvent un taux de vitamine D trop faible. Les nourrissons peuvent également présenter une carence, étant donné que le lait maternel contient peu de vitamine D. Par ailleurs, ils ne sont généralement pas exposés à la lumière directe du soleil dans la mesure où leur mécanisme de protection de la peau ne s’est pas encore développé.5 Les personnes absorbant une quantité de vitamine D inférieure à leurs besoins en raison de leurs conditions de vie, peuvent corriger cette carence en prenant des préparations vitaminées qu’elles peuvent se procurer par exemple en pharmacie. Consulte ton médecin pour savoir si une supplémentation en vitamine D est judicieuse dans ton cas.

Que se passe-t-il en cas d’apport insuffisant en vitamine D?

Dans un premier temps, il faut faire la différence entre un taux faible de vitamine et une réelle carence en vitamines. Un taux trop faible en vitamines peut provoquer des symptômes tels que la fatigue et l’abattement. Une carence pathologique se développe souvent uniquement après des années d’apport insuffisant. Des symptômes marqués, tels que des troubles du métabolisme osseux, peuvent alors survenir.5 Chez les nourrissons et les enfants, ceci peut entraîner une formation osseuse déficiente empêchant la solidification des os et augmentant le risque de déformation osseuse. Ce phénomène peut également se produire à l’âge adulte. À un âge avancé, une carence en vitamine D peut contribuer à l’apparition d’ostéoporose.5

Quelle est la différence entre compléments alimentaires et vitamine D hautement dosée?

On parle de complément alimentaire lorsque la prise ne dépasse pas 20 microgrammes par jour,6 ce qui correspond à 800 unités internationales (UI).6 Ces compléments alimentaires font partie des aliments et sont vendus non seulement en pharmacie, mais aussi en droguerie et dans les magasins d’alimentation.7 Toutes les quantités supérieures sont désignées sous le terme de vitamine D hautement dosée ou ultra dosée. Ces préparations font ainsi partie des médicaments et sont disponibles en pharmacie uniquement sur ordonnance médicale, à l’exception des préparations associant du calcium à la vitamine D sous forme de 800 à 1000 UI, qui sont également disponibles en Suisse sans ordonnance en pharmacie et en droguerie.8

Que se passe-t-il en cas de surdosage?

Si tu produis de la vitamine D uniquement sous l’effet de la lumière du soleil ou si tu l’absorbes par les aliments, tu n’as pas à t’inquiéter car il n’y a aucun risque que ton taux de vitamine D soit trop élevé. En effet, l’organisme produit automatiquement uniquement la quantité dont il a besoin.9 Un surdosage en vitamine D peut survenir si tu prends des préparations à base de vitamine D très hautement dosées (> 40 000 UI/jour) pendant plus longtemps que la durée pour laquelle le médecin te l’a prescrit. À titre d’exemple, des calculs rénaux peuvent se former dans ce cas. Une calcification rénale peut également se produire. Il est donc particulièrement important que tu ne prennes pas de produits à base de vitamine D de ta propre initiative. Parles-en dans un premier temps à ton médecin. Il pourra te dire si tu as besoin d’une supplémentation en vitamine D.5, 10

Quel rôle joue la vitamine D pour les patients atteints de SEP?

Force est de constater que toutes les études effectuées à ce jour, à quelques exceptions près, n’ont pas permis de déterminer avec certitude si la carence en vitamine D est une conséquence ou une cause de la SEP. On ne sait toujours pas si la vitamine D permet de lutter contre les facteurs déclencheurs de la sclérose en plaques ou si elle atténue seulement les symptômes.9

L’équipe de recherche de Nielsen a mis en évidence, en 2017, que les personnes ayant un taux élevé de vitamine D, surtout lors de la petite enfance et à l’adolescence, ont un risque plus faible d’être atteintes de sclérose en plaques.11 En outre, plusieurs équipes de scientifiques, dont celles d’Ascherio, de Mowry et de Runia, ont observé une activité de la SEP plus faible en présence d’un taux élevé de vitamine D. Ceci se traduisait par des poussées moins sévères et survenant plus rarement.12, 13, 14

De nouvelles analyses sont actuellement consacrées au traitement par la vitamine hautement dosée. À titre d’exemple, l’incidence d’une dose supplémentaire de 60 000 UI de vitamine D par jour, notamment sur l’évolution de la SEP, est observée dans le cadre du «protocole de Coimbra». Le point de départ de cette analyse repose sur l’hypothèse que les patients atteints de maladies auto-immunes telles que la sclérose en plaques présentent une résistance à la vitamine D. Ce qui implique que ces personnes ne sont pas en mesure de produire elles-mêmes des quantités suffisantes de vitamine D. À ce jour, le Dr Coimbra n’a pas publié de données d’étude. On ne peut donc actuellement encore rien dire sur les résultats – et donc sur les risques.9

Dans quels cas et pourquoi les préparations à base de vitamine D sont-elles adaptées chez les patients atteints de SEP?

Le lien entre le taux de vitamine D et l’évolution de la SEP n’ayant pas encore été établi, aucune directive thérapeutique ne préconise actuellement l’administration de vitamine D dans la prise en charge de la SEP. À l’instar des personnes en bonne santé, la vitamine D est utilisée uniquement si le taux de vitamine est faible ou en présence d’une carence. Consulte ton médecin – il pourra te dire si tu as besoin de vitamine D.

${open ? "Masquer la note de bas de page" : "Afficher la note de bas de page"}