Le système immunitaire est le système de défense biologique de ton organisme. Non seulement il détecte les influences néfastes de l’environnement, comme les bactéries, les virus ou les champignons et les neutralise, mais il lutte aussi contre les cellules modifiées de l’organisme. Il te protège ainsi contre les nombreux dangers néfastes pour ta santé et exerce un rôle vital. Mais de quoi se compose le système immunitaire au juste? Si tu pensais qu’il ne s’agissait que de quelques cellules spéciales, tu te trompes. Il s’agit au contraire d’un réseau de différents types de cellule, de protéines plasmatiques et d’organes. Le système immunitaire englobe ce qui suit:1

  • Peau: barrière mécanique
  • Moelle osseuse: formation des cellules immunitaires
  • Intestin: cellules produisant des anticorps
  • Thymus: maturation des lymphocytes T
  • Amygdales: activation précoce du système immunitaire
  • Ganglions lymphatiques: stations de filtrage biologiques
  • Rate: conservation des cellules immunitaires

Défenses immunitaires innées vs spécifiques

Tu as peut-être déjà entendu parlé de la différence entre le système immunitaire inné et le système immunitaire spécifique. Toi comme toute autre personne naissez avec des défenses immunitaires innées qui se composent des éléments suivants:2

  • les défenses cellulaires (globules blancs comme les macrophages, les cellules tueuses)
  • le système du complément (système composé de protéines plasmatiques), qui peut attirer les cellules immunitaires sur un lieu donné. des messagers chimiques propres à l’organisme, comme les cytokines, qui transmettent des informations dans l’organisme et peuvent activer les globules blancs
  • des messagers chimiques propres à l’organisme, comme les cytokines, qui transmettent des informations dans l’organisme et peuvent activer les globules blancs

Tous ces facteurs participent ensemble à la lutte contre les intrus et les contaminants comme les bactéries ou les virus.

Les défenses immunitaires spécifiques s’attaquent en revanche uniquement aux agents pathogènes ou aux corps étrangers avec lesquels l’organisme est déjà entré en contact. En effet, ton organisme se rappelle des germes qui ont déjà été présents dans ton corps et peut activer des mécanismes de défense ciblés.3

Le principal rôle des défenses immunitaires spécifiques est alors joué par les lymphocytes (qui constituent aussi un sous-groupe des globules blancs). Ce sous-groupe comprend les lymphocytes T et B.3

La réponse immunitaire – Son déroulement dans le détail

Mais que se passe-t-il exactement lorsque des corps étrangers pénètrent dans l’organisme, par exemple des bactéries dans la circulation sanguine? Un processus très complexe se met alors en action. Dans ce contexte, le système du complément est le premier à intervenir. Ses protéines «patrouillent» en permanence dans la circulation sanguine pour identifier et détruire les intrus. Mais elles n’y arrivent pas complètement, c’est alors que les macrophages interviennent. Ils absorbent les bactéries et les digèrent. Malheureusement, certains intrus sont très résistants. Une partie d’entre eux, que l’on appelle antigènes, se fixent ainsi à la surface des macrophages. Le moment est alors venu pour les agents plus spécialisés du système immunitaire d’intervenir. Pour activer ces derniers, les macrophages migrent dans le ganglion lymphatique le plus proche.3

C’est là que les lymphocytes T attendent leur prochaine intervention. Ils peuvent se lier aux macrophages selon le principe de la «clé-serrure». Après quoi, ils se multiplient. Leurs clones migrent alors dans la circulation sanguine où les bactéries se trouvent. Et c’est précisément sur ces dernières que se lient les lymphocytes T. Pour obtenir de l’aide supplémentaire dans la lutte contre les bactéries, ils libèrent des messagers chimiques appelés cytokines. Celles-ci attirent à leur tour les lymphocytes B qui se lient également aux bactéries. Ces lymphocytes se multiplient eux aussi et libèrent encore des anticorps qui adhèrent aux bactéries et les détruisent. Les macrophages continuent quant à eux de participer au combat. Tous ces agents interagissent ensemble pour lutter contre les bactéries et les éliminer.3

Tant que ton système immunitaire fonctionne correctement, tu ne remarques rien. Mais si tes défenses s’affaiblissent, des agents pathogènes particulièrement agressifs, ou encore des intrus inconnus de ton système immunitaire, peuvent alors pénétrer dans l’organisme. Cela peut entraîner une infection et une maladie.